Projet Hatary Cotahuasi II

Après le film, Hatary Cotahuasi II : la restitution du matériel aux communautés du Canyon de Cotahuasi

La réalisation du film étant maintenant achevée, nous avons accompli ce que nous souhaitions : Retranscrire la réalité telle que nous l’avions vécue dans le Canyon de Cotahuasi, en rendant hommage à ses habitants.

Un deuxième travail s’impose maintenant : celui de la restitution des images filmées à la Maison de la Culture de Cotahuasi, chef-lieu du Canyon de Cotahuasi et lieu de rencontre. L’objectif est simple : maintenant que nous avons fini de réaliser le documentaire Hatary Cotahuasi, nous nous rendons compte que ces images ne nous appartiennent plus. Elles doivent à présent revenir aux habitants du canyon afin qu’ils puissent préserver leur patrimoine immatériel. Il s’agit de leurs traditions culturelles, des danses (des enfants, des adultes), des fêtes patronales, des hommages à la Terre et à la Montagne, mais également à travers des magnifiques paysages et sites archéologiques qui restent peu accessibles pour les habitants des villages.

Il est important de ne pas imposer ce qu’ils doivent faire avec ce matériel audiovisuel.

Libre à eux de choisir les actions qui pourraient suivre suite à la donation de ces images : archivage et numérisation, libre-disposition de ces images à la Maison de la Culture de Cotahuasi, ou à l’école de Maghuancca, seuls endroits qui disposent aujourd’hui d’ordinateurs ouverts à tous.

Nous souhaitons également revoir toutes les personnes que nous avons interviewées et qui nous ont consacré de leur temps afin de leur montrer les images du film.

Ce retour aux sources aura donc trois objectifs :

1) La projection du film dans les 6 villages du Canyon de Cotahuasi: Cotahuasi, Huaynacotas, Ticllaymarca ( à deux jours de marche), Charcana, Chachas, Maghuancca et la ville d’Arequipa

(voir onglet “itinéraire dans le canyon de Cotahuasi”)

2)La restitution des matériels audiovisuels (matériel “rush” du documentaire Hatary Cotahuasi) regroupés par thèmes et par lieu.3) Encourager l’association de tourisme solidaire Asoturs, grâce à notre film et nos futures photos, à développer un tourisme d’aventure dans des destinations inédites comme la puna, située à 5000 m d’altitude, ou le volcan Llamocca à 4800 m d’altitude.

3) Encourager l’association de tourisme solidaire Asoturs, grâce à notre film et nos futures photos, à développer un tourisme d’aventure dans des destinations inédites comme la puna, située à 5000 m d’altitude, ou le volcan Llamocca à 4800 m d’altitude.

Nous envisageons de partir, cette fois, en saison sèche. Premièrement car le rythme de travail est plus lent pour les habitants que nous allons revoir (agriculteurs, pasteurs de lama); deuxièmement, car nous aurons moins de difficultés, en l’absence de pluie, à transiter dans les endroits reculés du canyon.

C’est ainsi qu’un départ en juin 2016 nous parait le plus opportun. Idéalement, le séjour se déroulera du 10 au 30 juin 2016.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s